Echange d’un permis de conduire étranger : comment faire ?

L’échange de permis de conduire étranger, c’est possible ?

Après une installation récente en France, si vous possédez un permis non européen, il vous faudra l’échanger pour obtenir un permis français. Ce dernier vous donne l’autorisation de conduire sur les routes françaises (et européennes). Il se peut que vous ayez un délai à respecter pour effectuer votre demande d’échange de permis de conduire, selon votre nationalité. Sous certaines conditions, l’Etat vous donnera votre permis français.

Qui peut prétendre à l’échange d’un permis de conduire étranger ?

Il y a deux conditions de base pour pouvoir prétendre au permis de conduire français. Tout d’abord, et sûrement le point le plus important, il vous faut avoir un permis d’un pays qui ne fasse pas partie de l’Union européenne mais qui soit présent sur la liste des pays procédant aux échanges de permis avec la France. Deuxième condition, il faudra respecter certains critères pour que la France reconnaisse comme valide votre permis de conduire.

Echange d’un permis de conduire étranger : le cas exceptionnel des étudiants

Il est bon de noter que les étudiants font office d’exception : en effet, un étudiant étranger est autorisé à conduire avec son permis non européen pour la durée de ses études.

Les délais pour l’échange d’un permis de conduire étranger

Les délais pour procéder à l’échange d’un permis de conduire étranger peuvent varier en fonction de la situation du concerné. S’il est français, alors il a moins d’un an après être établi en France pour procéder à cet échange. Pour un non-européen qui possède une carte de séjour, le délai est de moins d’un an à partir de la validité de sa carte, et pour un titulaire de visa de long séjour idem : moins d’un an à partir de la date de validation du visa. Enfin, pour un européen ou un suisse, c’est à partir du sixième mois de séjour en France et avant le dix huitième qu’il faudra démarrer les procédures.

Laisser un commentaire