Les handicaps susceptibles d’entraîner une inaptitude à la conduite

Les handicaps n’empêchent pas tous la conduite

Aujourd’hui, nous allons vous parler des différentes sortes de handicaps existants qui n’empêchent cependant pas un acte de conduite.

Tous les handicaps entraînent-ils une inaptitude de conduite ?

La conduite est un acte qui nécessite que le conducteur soit apte physiquement et juridiquement à l’exercer. Aussi, il est bon de noter que tous n’empêchent pas de conduire une voiture. Les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap ne sont pas exclus de la conduite. Il existe simplement des règles et des démarches qui leur sont propres.

Les conditions de conduite

Pour pouvoir conduire, il faut être reconnu apte à pouvoir contrôler un véhicule. De plus, votre véhicule doit être aménagé au mieux pour que votre utilisation soit optimale.

Les différents handicaps

Ils sont regroupés dans des catégories sensitives. On peut en identifier quatre principales. La première sorte que l’on peut identifier mais qui n’empêche pas la conduite, ce sont les handicaps physiques. Pour ce type de handicap, généralement un simple aménagement du véhicule suffit. Autre catégorie de handicaps, le handicap visuel : il faut un seuil d’acuité minimal pour pouvoir conduire. On distingue ensuite le handicap auditif pour lequel il existe des épreuves aménagées spécifiques pour sourds ou malentendants. Enfin, les handicaps mentaux ou cognitifs, eux, nécessitent un avis médical pour savoir si la personne est apte à conduire.

La législation

Que dit la loi ? L’arrêté du 31 août 2010 précise que chaque conducteur à la responsabilité de s’assurer de ses aptitudes de conduite.

Contrairement aux idées reçues de certains, vous avez pu lire que certaines situations n’empêchent pas tous la conduite d’un véhicule. Il est important de se renseigner donc, pour connaître vos aptitudes, vos limites et quelles solutions peuvent être envisagées et mises en place. Il vous donc être vigilants et attentifs pour être en règles.

1 réflexion au sujet de “Les handicaps susceptibles d’entraîner une inaptitude à la conduite

Laisser un commentaire